Festival international Sogobo de Bamako : du 20 au 26 mai 2024

Les dates du festival international Sogobo ont été confirmées à l’issue d’une cérémonie de pré-lancement organisée par la compagnie Sogolon, le 9 mai dernier à la maison des jeunes de Bamako. La capitale malienne accueillera l’événement du 20 au 26 mai 2024.

Du 20 au 26 mai 2024, à Bamako, se tiendra la première édition du Festival international Sogobo de Bamako. Une cérémonie officielle, en guise d’entrée en matière à cet évènement tant attendu, s’est tenue le 09 mai dernier, à la maison des jeunes de Bamako. Elle avait pour objectif principal de présenter globalement le festival en appelant les uns et les autres à le soutenir activement.

Festival international Sogobo de Bamako : du 20 au 26 mai 2024

Tenue en présence d’acteurs incontournables du secteur culturel malien comme le professeur Salia Mallé, le président de la FEDAMA Adama Traoré, le chef du village de Bamako Coura, M. Traoré, le directeur du festival Nangnerki M. Kassim Bengaly pour ne citer que ceux-ci, cette cérémonie a été l’occasion d’avoir un aperçu de ce que le Festival réserve en termes d’activités mais également d’en savoir énormément sur la symbolique de la marionnette et le parcours de Yaya Coulibaly, homme de culture et de conviction, au background solide.

Plusieurs décennies au service de l’art de la marionnette

Artiste conteur, magicien, musicien mais surtout connu comme marionnettiste de talent, Yaya Coulibaly, né le 26 avril 1959 dans la région et le cercle de Koulikoro, à Koula plus précisément, est un homme de culture qui a plus de 6 décennies de pratique de l’art de la marionnette à son actif. C’est un art dans lequel il baigne depuis l’enfance.

Festival international Sogobo de Bamako : du 20 au 26 mai 2024

Bien qu’ayant suivi une formation classique à l’Institut national des arts de Bamako, formation qui s’est poursuivie en Europe, notamment à l’Institut de la Marionnette suivie d’une autre à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et de la Marionnette (ESNAM) à Charleville-Mézières ; la base de cet art, il la tient de sa lignée qui compte à ce jour une importante collection de milliers de marionnettes, plus de 25 000 éléments dont certains remontent au 12eme siècle.

Détenteur de cette richesse culturelle et familiale énorme, Yaya Coulibaly en est un fervent défenseur qui en fait la promotion à travers le monde entier où son art est très reconnu et apprécié. Chevalier de l’ordre national du Mali, il compte à son actif des dizaines de dizaines de récompenses dont le dernier, l’un des plus importants de sa carrière, reçue à la dernière édition des journées théâtrales de Carthage. Il est à l’initiative de nombreux spectacles représentés aux quatre coins du monde que ce soit ailleurs en Afrique, en Europe, en Amérique ou en Asie.

Festival international Sogobo de Bamako : du 20 au 26 mai 2024

L’heure de la transmission, le festival Sogobo

Très tôt, l’artiste a pensé à partager avec les plus jeunes que lui. Cette démarche, il la poursuit depuis la mise en place de la compagnie Sogolon, fondée en 1980. Avec cette structure, il voyage à travers le monde pour, non seulement donner des spectacles mais aussi participer à des conférences, des panels, des tables rondes autour de l’art de la marionnette et de la culture africaine en générale.

Cette année, pour appuyer cette démarche, il a décidé de mettre sur les rails le Festival international, Sogobo de Bamako. Une idée qui germe aujourd’hui mais qui remonte à plusieurs décennies en arrière. « Le Festival international Sogobo est l’aboutissement d’une longue vision. Nous avons laissé le temps faire les choses. Aujourd’hui, nous avons une certaine crédibilité vis-à-vis de l’art de la marionnette et de la culture africaine en général », explique l’homme.

Festival international Sogobo de Bamako : du 20 au 26 mai 2024

Ce festival qui se tiendra au mois de mai prochain a pour objectif principal de créer les conditions nécessaires pour la sauvegarde et le rayonnement des arts des masques et marionnettes à l’échelle nationale et internationale.

De manière spécifique, le festival vise à dynamiser la diversité des expressions artistiques et culturelles au Mali ; à soutenir la création et la production de spectacles de masques et marionnettes ; à créer un réseau des marionnettistes au Mali et à l’étranger ; à créer une industrie culturelle autour des masques et marionnettes ; à valoriser les Trésors humains vivants des masques et marionnettes ; à inventorier les masques et marionnettes ; à initier les femmes et les enfants à l’art des masques et marionnettes ; à créer un espace de rencontre, de dialogue et d’échange entre les acteurs culturels et la population ; à faciliter l’ancrage des jeunes aux repères culturels ; à développer les capacités de création, de production, de promotion et de diffusion des masques et marionnettes.

« Représentés sous la forme anthropomorphe (humaine) et zoomorphe (animale), les masques et marionnettes constituent la clé de voûte de l’éducation, de la religion, de l’économie et de la prévention des conflits dans nos sociétés » confie Facinet Coulibaly, directeur du festival.

Festival international Sogobo de Bamako : du 20 au 26 mai 2024

L’expression « Sogobo », qui littéralement signifie « Sortie des masques », constitue un évènement très important chez les communautés villageoises du Manden. Elle est empreinte de rassemblement, d’échange, d’harmonie et de paix dans les villages ou dans nos sociétés. Elle est au cœur des manifestations populaires auxquelles les femmes et les enfants participent. « Cet évènement est une belle initiative pour renouer avec cette valeur ancestrale », dira le professeur Salia Mallé.

Issouf Koné

Partager l’article sur 

A Propos de L’auteur

Impossible de copier du contenu sur notre site.

Si vous avez besoin de quelque chose, contactez-nous (contact@konexionculture.com) !

Merci